30.09.2008 - Agence d'Assurances Sociales (AAS)

Communication de la Municipalité
au Conseil communal


Comme vous le savez, depuis quelques années nous proposons un service intercommunal avec St-Légier-La Chiésaz sous la forme d'une agence intercommunale d'assurances sociales. Une obligation légale obligeait les communes qui ne remplissaient pas certains critères à fermer ou se transformer leur agence en antenne au 1er janvier 2008, toujours sous le contrôle régional de la RAS.

Les Municipalités de Blonay et de St-Légier se sont opposées à la décision de transformer noter agence en antenne. Après de longues négociations avec la région RAS et son comité, suite à de nombreuses séances et courriers jusqu'au SASH (Service des Assurances Sociales et de l'Hébergement), ce dernier nous a donné raison, notamment au vu des critères présentés.

Nous avons donc confirmé notre position à la RAS et pouvons maintenant vous annoncer que nous continuerons à proposer aux habitants de notre commune et de St-Légier, une AAS (nouvelle appellation pour Agence d'Assurances Sociales), comme nous l'avons fait depuis plusieurs années.

Bernard Degex
30.09.2008

30.09.2008 - Personnel communal - Bienvenue à de nouvelles collaboratrices

Communication de la Municipalité
au Conseil communal


Suite au départ de Mme Violette Singy et Sandrine Frémond, la Municipalité a procédé à la mise au concours de deux places pour l'encadrement des enfants auprès de la Maison Picson. Après dépouillement des candidatures et auditions, elle a décidé d'engager deux nouvelles collaboratrices à temps partiel.

J'ai le plaisir de souhaiter la bienvenue à Mmes Patricia Kuoni et Béatrice Bidari-Haüsli qui, avec la rentrée scolaire ont débuté leur activité auprès du Centre social et culturel. Mme Kuoni, assure la fonction de responsable de l'accueil matinal et collaboratrice administrative. tandis que Mme Bidari-Haüsli est responsable de la cantine scolaire.

Nous vous présentons également officiellement Mme Irène Schaller, qui après avoir travaillé à la Maison Picson en qualité d'auxiliaire a été engagée, de manière fixe, avec effet au 1er novembre 2007, mais qui n'avait jamais été présentée à votre Conseil. En vous présentant Mme Schaller ce soir, nous régularisons bel et bien sa situation.

Bernard Degex
30.09.2008

30.09.2008 - Détermination sur les rapports déposés par les commissions des Finances et d’étude au sujet du Préavis n° 11/08 relatif à l’édification d’un centre de sports et loisirs aux Pléiades, au lieu dit « Les Motalles »

Communication de la Municipalité
au Conseil communal


Monsieur le Président, Mesdames et Messieurs les Conseiller(ère)s,

La Municipalité a pris connaissance avec intérêt des rapports cités en titre.
Elle se plaît à relever que, sur le fond, le projet d’édification d’un Centre de sports et loisirs ne soulève pas d’objection de principe de la part des commissions d’étude et des finances. L’une et l’autre, en effet, en sont venues à reconnaître la pertinence de la mise à disposition du public d’un tel Centre aux Pléiades et le principe de son emplacement aux Motalles.

Si des critiques ont été formulées par la commission d’étude quant à la volumétrie du projet, plus particulièrement à son « surdimensionnement », elles ne le remettent pas fondamentalement en cause. Mais, hormis cette réserve, on cherche en vain dans le corps de son rapport les autres opinions que ses commissaires ont pu se forger au sujet de la réalisation concrète du projet de construction et d’équipement de ce Centre. Pareillement, les conclusions auxquelles ils aboutissent sont, non sans regret, dépourvues d’axes de force clairs qui permettraient, cas échéant, à la Municipalité de remettre, dans un sens déterminé, l’ouvrage sur le métier et de présenter de nouvelles propositions.
Force est de constater que la commission d’étude a porté son effort sur des questions qui trouvent, de longue date, des réponses acquises dans le cadre des nombreuses procédures et décisions qui ont jalonné depuis près de vingt ans la destinée de ce dossier. C’est dire qu’aux yeux de la Municipalité le grief qui s’en prend de manière récurrente aux « lacunes » présentées par le préavis n° 11/08 manque singulièrement de consistance. Il a engendré un faux débat – voire un combat d’arrière-garde – si l’on veut bien songer que des informations plus que circonstanciées ont été données en réponse à toutes les questions soulevées dans les préavis n° 13/96 ( achat de terrains), 02/98 (achat de terrain), 05/01 (PPA), 16/04 (crédit d’étude et mise à l’enquête) et 08/06 (aménagement places de parc) dont les conclusions, discutées abondamment, ont été toutes adoptées en son temps par le Conseil communal de Blonay.

Le leitmotiv presque unique qui a dominé la discussion et traverse l’argumentaire des rapports, aussi bien celui de la commission d’étude (son intérêt aurait pu porter sur d’autres thèmes) et la commission des finances (c’est indubitablement son rôle), tient essentiellement à la question de la viabilité financière à long terme du projet d’un Centre de sports et loisirs aux Motalles. La Municipalité se félicite de la très sourcilleuse attention portée par les Conseillers communaux à une bonne gestion des deniers publics. Mais elle ne peut se départir du fâcheux sentiment qu’un procès d’intention est dressé à l’égard de la formule de partenariat public/privé qui a été retenue pour la réalisation et l’exploitation du Centre. Même si, chacun s’accorde pour l’affirmer aujourd’hui, les collectivités publiques qui sont à l’initiative du projet ne pourraient, au moins moralement, se dispenser d’apporter un soutien financier à la structure coopérative en charge de la construction du Centre si, par malheur, son exploitation devait se montrer lourdement déficitaire, tel n’est pas du tout le modèle choisi. Fort des appuis financiers servis par les collectivités publiques et des institutions privées pour son édification, le Centre serait financièrement autonome à moyen terme. C’est dès lors un fort mauvais procès que l’on fait au projet que d’affirmer d’entrée cause que son exploitation serait péremptoirement déficitaire.

Aucun argument, sinon celui relevant d’un pessimisme paralysant, n’a été présenté pour emporter la conviction. La Municipalité le regrette et persévère à penser que le projet de construction et d’exploitation d’un Centre sports et loisirs aux Motalles, destiné au bien-être d’une bonne partie de la population de la Riviera vaut mieux que tant de frilosités.

Finalement, après avoir pris connaissance des conclusions des rapports des commissions d’étude (rapport de majorité et de minorité) et des finances, la Municipalité décide de faire usage de l’art. 87 du règlement du Conseil communal et déclare retirer le préavis n° 11/08 avec la détermination de présenter un nouveau projet correspondant de manière plus adéquate aux attentes et inquiétudes révélées à l’occasion de ce débat qui ne se clôt ainsi que momentanément.

 

Michel Vincent
30.09.2008

 

30.09.2008 - Exposition florale à La Tour-de-Peilz

Communication de la Municipalité au Conseil communal

Exposition florale à la Tour-de-Peilz

Les 24, 25 et 26 octobre prochains aura lieu à La Tour-de-Peilz une exposition florale intitulée « Jeu d’eau et de lumière. Pour l’occasion, les fossés du château seront remis en eau.

Blonay participera à cette exposition par le biais de son service des Parcs et Jardins avec l’aménagement d’une grotte où l’on verra le monde à l’envers… Une fois n’est pas coutume !

Vous trouverez sur vos table le prospectus de présentation de cette exposition remis par Mme Secretin, membre du comité d’organisation.

Pour plus d'informations

Patricia Siegler
30.09.2008

11.12.2007 - Commission municipale des naturalisations

Communication de la Municipalité
au Conseil communal


Suite à l'appel lancé lors de la séance du du Conseil communal du 27 novembre, la Municipalité a enregistré les candidatures de Mme Martine Chabloz et de M. Jean-Pierre Launaz pour compléter l'effectif de la Commission municipale des naturalisations. Notre autorité a décidé de désigner ces deux personnes et de porter à sept le nombre de membres de cette commission qui est désormais formée des personnes suivantes :

- Aeberli Daniel
- Blanchod Charles
- Burdet Liliane
- Chabloz Martine
- Launaz Jean-Pierre
- Mamin Albert
- Pelet Anne-Claude

 

Henri Mérinat, syndic
11.12.2007

 

27.11.2007 - Interdiction de la fumée dans les locaux administratifs communaux

Communication de la Municipalité
au Conseil communal

Lors de sa séance du 19 novembre 2007, la Municipalité a décidé d’interdire la fumée dans les bâtiments administratifs ainsi que dans le bâtiment communautaire de Bahyse, et ce dès le 1er janvier 2008. Un espace ad hoc a été désigné pour les inconditionnels.

Cette décision fait suite à une attente concertée avec le personnel communal.

Henri Mérinat, syndic
27.11.2007

27.11.2007 - Commission municipale des naturalisations

Communication de la Municipalité
au Conseil communal


Suite à la démission de M. Jean-Michel Falconnier, il y a une place à repourvoir au sein de la Commission municipale des naturalisations.

Les Conseillers et Conseillères intéressés par cette fonction peuvent s’adresser auprès du Greffe municipal.

 

Henri Mérinat, syndic
27.11.2007

 

29.05.2007 - Construction de la chaufferie à bois

Communication de la Municipalité
au Conseil communal


Construction d’un bâtiment intégrant la centrale de chauffage à bois/gaz à Tercier

La Municipalité a décidé, lors de sa séance du 7 ct, d’octroyer par contrat au Groupe E la responsabilité de construire une centrale de chauffe dans des locaux sis à la Route de Tercier (Grange de Tercier) et de les légitimer pour établir les conduites du CAD sur le domaine public et privé pour ravitailler leurs clients potentiels dans la durée et en temps opportun (printemps 2008).

Dès que toutes les conditions pratiques (adjudications notamment) seront réunies, les travaux de démolition, puis de construction pourront débuter.

Un programme détaillé des différentes étapes, en accord avec le Groupe E, sera prochainement adressé aux membres du Conseil communal sous forme de communication municipale écrite.

 

Henri Mérinat, syndic
29.05.2007

30.10.2007 - Distributeurs automatiques Selecta

Communication de la Municipalité
au Conseil communal


« Comme vous l’avez appris par les médias, dès mi-octobre, Selecta Suisse ne vendra plus de cigarettes dans ses distributeurs publics rouges. Par conséquent, SELECTA soutient activement les campagnes préventives contre le tabagisme des jeunes ».

Ceci est le premier paragraphe d’un courrier venant de Selecta et daté du 10 octobre 2007.

Chapeau bas Selecta. Défendre ainsi la santé de nos jeunes est remarquable.
Comment ? Une opération marketing ? Mais pas du tout, Selecta a toujours été très sensible au bien-être de nos enfants.

Par exemple, lorsque nous avons demandé à la firme en question en juin 2005 de supprimer les cigarette et le papier à rouler de leur automate, argumentant notamment que nous menions des campagnes dans les écoles, nous avons eu une fin de non-recevoir. On nous a même répondu, malheureusement par oral, qu’il y avait une plus grande marge sur les cigarettes que sur le chocolat…Mon commentaire personnel est qu’ils ont surement penser à la santé de nos jeunes. Penser un peu le chocolat, avec tout ce sucre, alors qu’il faut lutter contre l’embonpoint et l’obésité…

Dès janvier 2006, comme le prévoyait la loi, la vente de cigarette sans contrôle était interdite dans le canton de Vaud. Nous sommes donc revenu à la charge ; il nous a été répondu que la vente en automates publics était autorisée jusqu’à fin 2006. mais que dans une grande largesse et pour maintenir je cite « d’excellentes relations avec la commune », Selecta allait retirer les cigarettes de l’automate de la gare (mais pas de celui des Pléiades). À la suite de ce retrait, un petit panneau expliquait d’ailleurs clairement que c’était à cause de la Commune qu’il n’y avait plus de cigarettes en vente.

Au vu de ce qui précède vous comprendrez mieux mon coup de gueule à peine ironique lorsque nous avons découvert le courrier de SELECTA qui se positionne maintenant en grand défenseur de la croisade contre le tabagisme chez les jeunes.

Mais une petite clope va vite me détendre.

 

Bernard Degex
30.10.2007

 

30.10.2007 - Décompte final du passage sous-voies

Communication de la Municipalité
au Conseil communal


Les décomptes préliminaires du préavis 21/03 laissaient apparaître un montant de dépenses supérieur au crédit accordé par votre Conseil. Une fois les points pris l’un après l’autre, il s’avère qu’un certain nombre de travaux effectués et attribués à ce chantier étaient en fait à affecter dans d’autres comptes.

La bonne nouvelle est donc que le dépassement se situe dans les compétences municipales, ne nécessitant pas un préavis tel que nous l’avions imaginé d’abord, mais une communication municipale écrite, avec le détail des opérations, qui vous parviendra par un prochain courrier.

 

Bernard Degex
30.10.2007

 

30.10.2007 - Préavis municipal nº 21/05

Communication de la Municipalité au Conseil communal

 
Information concernant la demande de crédit pour la construction de collecteurs d'égouts liés à la réalisation du Centre villageois (Préavis municipal nº 21/05 - fr. 546'000.--) 
 Les travaux annoncés lors de ma précédente communication n’ont pas été réalisés comme prévu, car au vu de la qualité géologique du terrain nous avons préféré dans un premier temps faire des forages de repérage.
Ces forages ont été réalisés sur le tracé futur d’une fouille à ciel ouvert, afin de connaître la nature exacte du terrain.

Malheureusement, nous nous trouvons confrontés à des problèmes géologiques sérieux qui ont nécessité de mandater une nouvelle fois l’entreprise de Cerenville en collaboration avec le bureau d’ingénieur en charge du projet, afin de trouver la meilleure solution possible.
Ces investigations sont actuellement en cours.

D’autre part, Eau Service Lausanne a constaté une fuite probable assez conséquente sur leur conduite à la route du Village. Des recherches de fuites ont été effectuées qui ont permis de détecter dans un premier temps quelque chose d’assez conséquent au niveau de 2 bornes hydrantes. Des travaux sont actuellement pour en cours pour supprimer ces 2 BH (qui étaient amenées à disparaître de toute façon).

Suite à cela, une 2ème mesure prise par Eaux Lausanne a été de vider ce tronçon de conduite d’eau, ce qui va nous permettre de faire des contrôle sur les 6 forages réalisés, afin de voir si la nappe baisse, ce qui militerait en faveur de plusieurs fuites sur leur conduite. Ces travaux sont en cours de réalisation.

Pour nous Commune, la prochaine étape sera de faire une fouille pour aller rechercher la tête de tunnelier, ce qui nous permettra, par le biais de cette fouille, de connaître la nature géologique exacte du terrain, afin d’aller de l’avant avec ces travaux de canalisation.
Cette phase démarrera vers mi-novembre et durera probablement jusqu’à Noel.

Dans le cadre de ces travaux, ce tronçon de la route du village sera fermé à la circulation et une information sera donnée à la population concernant les déviations mises en place.

 
 

Patricia Siegler
30.10.2007

 

30.10.2007 - Préavis municipal nº 03/07

Communication de la Municipalité
au Conseil communal


Préavis municipal nº 03/07, relatif à une demande de crédit de fr. 170'000.-- pour la réfection du mur de soutènement au lieu-dit «La Neuve»

Lors de la séance du 29 mai 2007, votre Conseil acceptait le préavis municipal n° 03/07, portant sur la réfection du mur de soutènement de La Neuve.

Alors que les travaux auraient dû être effectués dans le courant de cet été, des raisons indépendantes de notre volonté nous ont obligé à reporter ces derniers au printemps 2008.

 

Sylviane Balsiger, municipale
30.10.2007

 

Publish the Menu module to "offcanvas" position. Here you can publish other modules as well.
Learn More.