25.06.2019 - Discours du président du Conseil communal

01 07 cherix bertrand

 

Monsieur le Syndic,
Messieurs les Municipaux,
Mesdames et Messieurs les Conseillers communaux,

Traditionnellement le Président du Conseil communal adressait quelques propos lors de la dernière séance de l’année, en décembre. La tradition a été changée. Le président adresse quelques mots lors de la dernière séance de l’année législative, surtout que c’est en plus la fin de mon mandat de Président. Ce que je fais, aujourd’hui, avec plaisir.

Il y a deux ans, dans la Grande-Salle de Cojonnex, vous m’avez confié la présidence du conseil communal. Auparavant, j’avais déjà présidé cette assemblée. Une première fois j’avais remplacé, le temps de 3 préavis – ceux concernant la crèche et garderie à Blonay – Stéphane Krebs. Une deuxième fois, j’avais présidé, en remplacement de Charles Blanchod, non seulement le Conseil communal de Blonay mais également celui de St-Légier La Chiésaz pour la présentation du projet de l’ERP 1209. Je reste, à ce jour, le seul à avoir présidé les deux conseils.

Je remercie les membres du bureau pour leur disponibilité lors des scrutins et leurs conseils pendant les séances du bureau. Merci aux deux vice-présidents qui quittent le bureau après plusieurs années. Je remercie les huissière et huissier pour leur présence lors des scrutins et pendant les séances du Conseil communal afin d’assurer les bonnes prises de micro. Merci également à l’équipe du greffe municipal M. Jean-Marc Guex, Mme Hoxha et leurs collaboratrices et collaborateurs pour leur amabilité. Enfin à tout le personnel communal d’assurer la bonne marche de notre commune pour qu’elle reste un endroit où il fait bon vivre et sourire. Je n’oublie pas de remercier la Municipalité pour avoir été à l’écoute non seulement du président et du bureau mais également des chefs de groupes.

Le prochain bureau du conseil présente un visage inédit. En effet, six des douze personnes formant le bureau sont nouvelles. Une présidente a été élue, il s’agit de la deuxième après Mme Jacqueline Grauer de janvier 1995 à décembre 1997. Le premier vice-président est également nouveau. Une dame est élue deuxième vice-présidente. Une nouvelle scrutatrice et deux nouveaux scrutateurs suppléants. Il y aura en tout sept dames au sein de ce bureau élargi.

Le Conseil communal a siégé 16 fois sous ma présidence. Nous avons eu à étudier et délibérer sur 36 préavis. Un de ces préavis a été renvoyé et accepté lors de la séance suivante. La municipalité a retiré trois d’entre eux. Nous avons également traité de 1 motion sur l’ASR déclarée irrecevable par le Préfet, 1 motion transformée en postulat et classée, 4 autres postulats dont un classé, 1 pétition et 9 interpellations et deux résolutions.

Le bureau de votre conseil s’est réuni 21 fois dont trois avec une délégation des chefs de groupes. Six scrutins ont été agencés.

Au cours de mon mandat, la secrétaire suppléante a été désignée secrétaire après le décès de Mme Anne-Claude Pelet. Le bureau s’est alors mis à la recherche d’une nouvelle secrétaire suppléante. Le Conseil communal a élu Mme Adeline Cardinaux à ce poste. Qu’elles soient remerciées toutes les deux pour leur disponibilité.
Treize démissions du conseil ont été constatées et celles-ci remplacées avec plus ou moins de difficultés à trouver des candidats. En effet, il faut, de nos jours, composer avec des déplacements dus à des raisons professionnelles et familiales. Ce qui fait que des engagements associatifs et ou politiques deviennent difficiles à concilier avec la vie privée et le métier. J’ai assermenté deux nouvelles conseillères et dix nouveaux conseillers. C’est un record pour un président.

Cet état de fait se ressent dans l’assiduité à nos assemblées et à la volonté de participer – s’inscrire - aux séances des commissions ad hoc. Je constate simplement que des conseillères et conseillers n’ont participé à aucune commission. Certains chefs de groupes m’ont régulièrement fait part de leur désarroi à ne pas trouver de candidat. Il en va de même pour les délégations intercommunales auxquelles des conseillers et conseillères de Blonay ne se présentent pas régulièrement.

Le Conseil communal, lors des deux précédentes séances, a traité un postulat pour le moins curieux. Ce postulat demandait que les autorités communales, municipalité et le délibérant agissent dans le but d’attirer des jeunes hommes et femmes à faire partie de notre conseil. Est-ce aux autorités à recruter des nouveaux membres aux partis ? Il faut s’adapter aux souhaits de notre jeunesse. Que veut-elle ? Elle s’inquiète du climat. Nous subissons une période caniculaire sans précédent. Elle souhaite une meilleure égalité et répartition des tâches entre hommes et femmes. En résumé : mieux vivre. Il n’est pas sûr que les idées du XIXème et début du XXème siècles fassent encore recettes.

En conclusion, je vais vous laisser méditer sur ce petit paragraphe :
Platon faisait dire à Socrate, il y a plus de 24 siècles, lors d’un débat sur les systèmes politiques en vigueur en Grèce, que la démocratie est le plus mauvais système. En cela que n’importe quel citoyen pouvait s’occuper de toutes les affaires de la cité. Personne n’étant capable de tout connaître. Cela ne pouvait qu’amener la médiocrité.

Je vous souhaite à tous un bel été, ici, à l’occasion de la Fête des Vignerons ou ailleurs, avec vos proches et je me réjouis de vous retrouver, non plus devant vous mais à vos côtés, à la fin de cet été pour de nouvelles séances.

Bertrand Cherix
Président du Conseil communal
25.06.2019

 

 www.blonay.ch/conseilcommunal