31.10.2017 - Réponse de la Municipalité aux interventions du groupe Les Verts et Ouverts lors de la séance du Conseil Communal du 27 juin 2017

DMA portrait

Communication au Conseil communal

Monsieur le Président,
Mesdames et Messieurs les Conseillers,

Le 25 octobre 2017, la municipalité a rencontré les représentants du groupe Les Vert et Ouverts afin de leur faire part de sa réponse et de mettre les choses à plat.

A cette occasion, nous avons réitéré nos regrets quant aux "coquilles" qui ont entaché le préavis no 10/17 et compliqué inutilement sa lecture et sa compréhension.

Nous estimons que les informations fournies dans le préavis ainsi que lors de la présentation des comptes suffisent à rétablir la réalité et n'entendons pas les répéter ce soir. La Municipalité se tient à disposition de toute personne qui estimerait que des explications complémentaires sont nécessaires.

Nous avons cependant souligné notre désapprobation quant au ton de l'intervention mais également quant à l'intreprétation libre des seuls éléments qui auraient pu justifier un refus des comptes, soit les commentaires faits sur les crédits complémentaires, sur le budget des impôts jugés optimistes et sur la comparaison des comptes biens et marchandises.

Nous n'avons pas l'intention d'alimenter la polémique et espérons que cette discussion du 25 octobre aura eu le mérite de clarifier la situation et permettra d'éviter que ce type de situation ne se reproduise.

Nous tenons à vous faire savoir que nous mettrons en oeuvre tous les moyens à notre disposition pour que les débats à venir soient menés dans le respect mutuel et basés sur des éléments factuels. Nous sommes convaincus que les avis divergents sont nécessaires à l'amélioration des propositions pour le bien de notre Commune et souhaitons que tous aient la possibilité de s'exprimer en gardant la phrase suivante à l'esprit : "La liberté des uns s'arrête où commence celles des autres".

Pour le reste, nous tenons à ce que les institutions fonctionnent conformément aux lois et aux règlements. Ceci est à nos yeux la seule façon de garantir le fonctionnement harmonieux des organes de notre commune.

Dominique Martin
Syndic
31.10.2017