Chapelle St-Antoine - Récit de 1957

st antoine003

Construite en 1503 par Nicod de Cojonnex qui en avait fait don à nos villages… Quand la chapelle a été construite et durant bien longtemps après, cet endroit était très solitaire et bien tranquille; aucune autre construction n’existait là, ni scierie, ni forge, absolument rien ne pouvait troubler la tranquillité du lieu qui avait été bien choisi alors, mais qui a complètement changé par la suite. La scierie Béguin-Vuadens et le bâtiment de la forge ont été construits vers 1870; la forge a appartenu alors à une société et le maréchal était un Dupraz.

Je me souviens très bien de l’état de ces lieux quand j’étais un petit garçon de cinq à six ans; le cimetière bordé le long du La Chapelle Saint-Antoine en 1902 chemin par un grand mur qui est resté jusqu’au rélargissement de la route et les deux peupliers près de l’entrée.

La porte de la chapelle était sur la route et le bâtiment était enfoncé dans le terrain soutenu par un mur. Je garde un souvenir d’avoir passé là un soir très sombre où je ne me sentais pas très en sûreté à cause de cette grande solitude. Vu le pauvre éclairage du village, l’on ne sortait pas volontiers la nuit durant la mauvaise saison.

Propos de M. Rodolphe Antoine Louis Mamin (1882-1959) écrits en 1957